Vous êtes ici :   Accueil » Autour d'un auteur: Camus....
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Animations rue des Tambours
Entre générations
Gardons le contact!
Vivons la terre
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 31 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.clubmgen08.fr/data/fr-articles.xml

Lectures de confinement:

Le COVID, c'est aussi l'occasion de redécouvrir des lectures que nous avons appréciées...ou pas ... à travers ce prisme...

"La peste", d'Albert Camus :

Certains points sont tristement d'actualité... Mais gardez le moral, le Covid-machin n'est pas la peste qui, elle, se balade dans l'air ! Ce n'est que la philosophie d'un Prix Nobel de littérature !

- "Il faudrait qu'il y ait au monde quelque chose de juste !
- Voici justement la Peste !"


-
Tout le monde était d'accord pour penser que les commodités de la vie passée ne se retrouveraient pas d'un coup et qu'il était plus facile de détruire que de reconstruire.

Il est des heures dans l'histoire où celui qui ose dire que 2 et 2 font 4 est puni de mort.

- La seule façon de mettre les gens ensemble, c'est encore de leur envoyer la peste.

- Ah ! Si c'était un 
tremblement de terre ! Une bonne secousse et on n'en parle plus... on compte les morts, les vivants, et le tour est joué. Mais cette cochonnerie de maladie ! Même ceux qui ne l'ont pas la portent dans leur coeur.

- Il y a toujours plus prisonnier que moi.

- J'ai compris que tout le malheur des hommes venait de ce qu'ils ne tenaient pas un langage clair.

- Ce que l'on apprend au milieu des fléaux, c'est qu'il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser.

- Les malades mouraient loin de leur famille et on avait interdit les veillées rituelles, si bien que celui qui était mort dans la soirée passait sa nuit tout seul.

- Il y a toujours plus prisonnier que moi.

- Alors que le prix de toutes choses montait 
irrésistiblement, on n'avait jamais tant gaspillé d'argent, et quand le nécessaire manquait à la plupart, on n'avait jamais mieux dissipé le superflu.

- Le fléau n'est pas à la mesure de l'homme, on se dit donc que le fléau est irréel, c'est un mauvais rêve qui va passer.

- Un arrêté 
préfectoral expropria les occupants des concessions à perpétuité et l'on achemina vers le four crématoire tous les restes exhumés.

- La situation était grave, mais qu'est-ce que cela prouvait? Cela prouvait qu'il fallait des mesures encore plus 
exceptionnelles.

Si l'épidémie s'étend, la morale s'élargira aussi.

- Les mesures n'étaient pas 
draconiennes et l'on semblait avoir beaucoup sacrifié au désir de ne pas inquiéter l'opinion publique.

- Tout d'abord, le préfet prit des mesures concernant la 
circulation des véhicules et le ravitaillement.

- Ces salles étaient d'ailleurs équipées pour soigner les malades dans le minimum de temps et avec le maximum de chances de guérison.

- Rien n'est moins 
spectaculaire qu'un fléau et, par leur durée même, les grands malheurs sont monotones.

- Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur.

Aux heures où l’on se sent le plus misérable, il n’y a que la force de l’amour qui puisse sauver de tout 


Bonne soirée nez en moins !

                                                                                                                                               GG

"Nos richesses"  de Kaouther Adimi

Prix Renaudot des Lycéens 2017, texte intégral en gros caractères, un ouvrage peu attrayant à première vue...Pourtant, la 4ème de couverture m'attire. Le thème, la rencontre, dans un même lieu, de personnages n'ayant aucun point commun et cette présence de Camus depuis ses débuts à Alger...

En début de lecture, je note des détails dérangeants, des incohérences, j'ai même envie de renoncer, mais je reviens sur cette impression et reste l'envie de découvrir le message transmis par l'auteur. Je retrouve avec délices des références au monde littéraire des années de la création de la librairie "Les Vraies Richesses", le climat social de cette période  à aujourd'hui, avec la Seconde Guerre puis la guerre d'Algérie et toutes ses implications.

Croisement de personnages très différents avec le monde des écrivains, des éditeurs, de leurs lecteurs, et ce qui en est fait aujourd'hui avec cet étudiant venu de Paris pour "liquider" "Les Vraies Richesses" en 2015.

Un bouquin très agréable en fin de compte, avec en plus une grande sensibilité autour de la lecture, des livres, de ceux qui ne savent pas lire et qui sentent toute l'importance de l'écrit malgré cela.

Bibliothèque départementale des Ardennes

Liane Canelle

"Meursault contre-enquête",  de Kamel Daoud:

Goncourt du Premier Roman 2015, chez Actes Sud : cette contre-enquête emprunte largement à "L'Etranger" en nous révélant une suite à la première enquête ....contrefaite....celle de Camus...Un brillant hommage à un écrivain de l'absurde, une transposition à un autre monde ....

Un vieil homme ressasse ses souvenirs dans un bar d'Oran...Il ne peut oublier le second meurtre commis sur cette plage, totalement oublié...

Un roman où l'on se perd...où s'enchevêtrent les mots, ceux de Camus , ceux de Daoud....et deux histoires dans un même lieu...

                                                                                                                                          

Bibliothèque départementale des Ardennes

Liane Canelle

Le Premier Homme , Albert Camus

Oeuvre à laquelle travaillait Camus au moment de sa mort, publiée en 1994, telle qu'elle a été trouvée dans un manuscrit  découvert en 1960...

Récit très captivant où Camus retrace sa vie...document "brut" complété par de nombreuses annexes...

 Gallimard, collection Folio

Liane Canelle

00accboite.JPG



Date de création : 26/03/2020 : 18:06
Catégorie : - covid
Page lue 479 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

 1877717 visiteurs

 30 visiteurs en ligne

Bienvenue au club!

Club MGEN08

Santé
Séniors
Bienvenue

 

SANTE SENIORS

Activités hebdomadaires
bimensuelles
ateliers
entretenir sa forme

 

Club MGEN08

se retrouver
pour découvrir
échanger
déguster


 

Club MGEN08

S'entraider
Accueillir
Se souvenir
Lire

Venez le découvrir!

00accboite.JPG

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
13 Abonnés